Pompe à Chaleur Air/Eau.

La pompe à chaleur (PAC) air­eau fait partie des solutions qui permettent de réduire considérablement sa consommation énergétique. Etant soutenue par les pouvoirs publics, cette installation bénéficie de plusieurs aides financières importantes qui permettent d’amortir considérablement votre investissement. Notez que la PAC AIR/EAU fonctionne sur une ressource énergétique inépuisable et gratuite (l’air), ce qui réduit de beaucoup ses frais.

Économies sur la facture ?

Grâce à son fonctionnement basé sur l’air extérieur, le coût de votre chauffage est divisé par 3 (le tiers de votre facture) sous forme d’électricité. Cela équivaut à 1kWh pour 3kWh de chaleur produite.

Il faut noter que la pompe à chaleur air­/eau est plus chère à l’achat que les chaudières classiques au gaz ou au fuel. Mais, sa rentabilité et les différentes aides accordées vous permettront de compenser votre investissement au bout de la 6ème année en moyenne et d’économiser entre 700€ et 1000€ par année selon la configuration de votre logement et vos factures actuelles.

EconomisezvotreEnergie.com vous recommande fortement de faire installer vos matérielles par des entreprises certifiées RGE (Qualit’PAC) afin de bénéficier des subventions possibles. cela vous permettra de rentabiliser l’installation de votre pompe à chaleur air/­eau plus rapidement.

Comment ça marche ?

La pompe à chaleur air­/eau va capter les calories contenues dans l’air et les transformer en chaleur. Celle-ci va permettre de chauffer de l’eau qui va ensuite alimenter votre installation de chauffage existante, que ce soit par le biais de radiateurs ou d’un plancher chauffant. A la différence de la pompe à chaleur AIR/AIR, cette installation peut vous permettre de produire de l’eau chaude sanitaire, même si son utilisation est le plus souvent réservée au seul chauffage qui est plus énergivore.

  1. L’une, située à l’extérieur (jardin, cour ou mur de façade), récupère les calories de l’air
  2. Une autre à l’intérieur (sous-­sol, garage, la pièce où se trouve le circuit de chauffage central) ce qui permettra de diffuser la chaleur au sein du logement grâce à un ventilo­convecteur.

A moins que vous ne disposiez uniquement de chauffage électrique, il est important de noter qu’une pompe à chaleur air­/eau ne nécessite pas nécessairement de modifier votre système de chauffage actuel de votre logement. En effet, ce système peut se greffer avec une chaudière existante et peut notamment améliorer son fonctionnement. Ainsi, une pompe à chaleur air­/eau vous permettra d’éviter des travaux importants.

On distingue ainsi plusieurs familles de pompes à chaleur AIR/EAU:

  • Les modèles compacts à installer dans la chaufferie du bâtiment (il faut alors une entrée d’air et une sortie d’air refroidi, ainsi qu’une évacuation pour l’eau de condensation).
  • Les modèles compacts à installer à l’extérieur du bâtiment.
  • Les modèles “split” en deux parties, un évaporateur à l’extérieur et un compresseur à l’intérieur.

N.B. : Selon son niveau de performance, la pompe peut s’arrêter de fonctionner lorsque les températures descendent en­ dessous d’un certain seuil (de ­5°C à ­25°C pour les plus performantes). Il est donc très recommandé de conserver un chauffage d’appoint pour prendre le relais si besoin, en cas de grand froid et selon votre région.

Les avantages d’une pompe à chaleur AIR/EAU.

  • Facture de chauffage divisé par 3 (COP de 3)
  • Peut chauffer en hiver et refroidir en été
  • Fonctionnement basé sur une énergie gratuite et inépuisable : l’air.
  • Mise en œuvre facile
  • Adaptabilité sur plancher existant (idéal pour cette solution)
  • Économie d’énergie importante

Quelles aides et subventions ?

  1. Éligible au Crédit D’impôt de 30% :
    Accordé sous certaines conditions (éligibilité du matériel, résidence principale, installé par une entreprise qualifiée RGE, etc.). Ce crédit d’impôt vous est versé au moment de la déclaration de revenus.

Le prix ?

Le prix d’une pompe à chaleur AIR/EAU est estimé entre 10 000 à 21 000€ pour 100 m2.

Choisissez votre niveau d’indépendance énergétique et trouvez un installateur qualifié dans votre région…